http://mr-he2.vefblog.net/

  VEF Blog

La culture chinoise

le 26-11-2016 07:22

contes&légendes (80)

D'où vient le riz ?
Les petits-fils de Cai Jing, le célèbre ministre des Song, élevé en enfants de riches, n'avaient aucune idée des travaux des champs.


Un jour, Cai Jing leur demanda en plaisantant


Pouvez-vous me dire d'où vient le riz que vous mangez tous les jours ?


Le premier chercha et répondit


Du mortier à décortiquer le riz.


Cai Jing éclata de rire.


Non, dit un autre des petits-fils, ce n'est pas du tout cela.


Le riz vient des sacs de jonc tressé, je l'ai vu là-dedans.

 

Ma pensée de cette histoire :
Un fort bel exemple des riches, qui ne savent rien, du travail des agriculteurs.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 26-11-2016 à 11:27:07  (site)

Ca me fait penser à notre dynastie, connait-elle le prix du pain, elle qui se fait servir... merci René, jill

2. anaflore  le 26-11-2016 à 15:46:50  (site)

le monde ne change pas!!!bon wk

3. trublion  le 26-11-2016 à 15:51:11  (site)

tu me diras, en France, il y a encore des enfants qui ignorent d' où vient le lait !

4. fanfan76  le 27-11-2016 à 00:58:16  (site)

Et oui c'est bien triste, ça me fait penser à ces hommes politiques qui ne connaissent même pas le prix d'une baguette...
Bises, fanfan

5. Rose63au  le 27-11-2016 à 02:22:26  (site)

l'avantage d'être pauvre ET DE VIVRE EN campagne on sait tout Sourireou presque on apprend à se débrouiller
Tu sais de nos jours chez nous aussi les gens de la ville parfois ne savent pas toujours tout et nous sommes en 2016 mais ils apprennent aussi des choses que l'on ne sait pas dans nos campagnes, c'est un échange ........
Bon dimanche René

6. monica-breiz  le 27-11-2016 à 02:29:03

c'est bien triste cela me fait penser au poisson panés en cube qui n à de poissons que le nom et que certain enfants ne connaissent pas les vrais
bonne soirée

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 25-11-2016 07:14

contes&légendes (79)

L'aveugle qui se fait expliquer le soleil
Un homme, aveugle de naissance, voulant connaître l'aspect du soleil, demanda qu'on le lui décrive.


Le soleil est comme un disque en bronze, expliqua quelqu'un en frappant sur un gong.
Quelque temps plus tard, l'aveugle entendit une cloche sonner et il crut que le son provenait du soleil.


Un autre lui dit


Le soleil brille comme un cierge.


L'aveugle prit le cierge dans ses mains et en étudia la forme.


Un jour, il saisit une flûte, et il crut qu'il tenait le soleil.


Grandes sont les différences entre une cloche, une flûte et le soleil, mais l'aveugle ne pouvait le savoir, car il n'avait acquis ces notions que par les dires d'autrui.


Ma pensée de cette histoire :

Voilà le problème très peu de gens arrivent à décrire une chose parfois fort simple, d'une manière précise.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 25-11-2016 à 08:05:51  (site)

Pire que la surdité, la cécité.... le pauvre ne peut qu'imaginer son monde sur base de ce qu'on lui dit...

2. monica-breiz  le 25-11-2016 à 16:27:11  (site)

comme je compatit pour lui

se faire expliquer que d 'interprétations ...
bonne journée

3. trublion  le 25-11-2016 à 17:05:23  (site)

il faut bien reconnaître qu' on pouvait faire beaucoup mieux pour décrire le soleil !

4. Rose63au  le 25-11-2016 à 18:06:09  (site)

Le soleil est une source de chaleur qui réchauffe le cœur
Oui c'est sûr pas facile d'interpréter , il y a tant de mots pour dire les choses et tant d'oreilles qui les déforment
C'est vraiment triste de ne pas y voir ...pour se faire sa propre interprétation
Bonne journée René

5. fanfan76  le 25-11-2016 à 21:04:12  (site)

Je trouve que c'est très triste d'être privée de la vue ! de ne pouvoir admirer la beauté de la nature des choses qui nous entourent... fanfan

6. barneyminou164  le 26-11-2016 à 05:17:31  (site)

Pas facile non plus d'expliquer à quelqu'un qui est aveugle de naissance et qui n'a jamais vu
les couleurs !
Bonne nuit
Bisous
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 24-11-2016 07:30

contes&légendes (78)

Les comptes du batelier
Aizi vit un piéton offrir cinquante sapèques à un batelier, en lui demandant de le conduire de Luliang à Pengmen.


Pour quelqu'un qui ne transporte pas de marchandise, lui dit le batelier, le prix est d'ordinaire de cent sapèques.


Vous en offrez la moitié, ce n'est pas assez.


Mais comme il faudrait que je paie un homme cinquante sapèques pour hâler mon bateau de Luliang à Pengmen, je ne vous en demanderais que cinquante si cela vous va de hâler mon bateau jusqu'à Pengmen !


Ma pensée de cette histoire :

Un piège a gogo, fait par un batelier rusé.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 24-11-2016 à 07:34:19  (site)

Dans la vie on se fait avoir aussi... ouvrir l'oeil et le bon ! ;-)

2. Rose63au  le 24-11-2016 à 14:11:55  (site)

Il est un peu filou en fait
Je te souhaite une agréable journée

3. trublion  le 24-11-2016 à 15:54:57  (site)

à la place du piéton, je me serais dit que le mieux était d' y aller à pied, pas de bateau à haler, et 50 sapèques de gagnés

4. monica-breiz  le 25-11-2016 à 00:07:15  (site)

eh oui certain on vraiment la bosse du commerce des malins
bonne journée
kénavo

5. colnem  le 25-11-2016 à 02:20:44  (site)

Bonjour René,on se fait toujours avoir dans la vie.....Oh que oui il a été baptisé et encore maintenant.Mais il est bâché pour l'hiver..Bonne journée,bises

6. barneyminou164  le 25-11-2016 à 04:28:03  (site)

Oui un petit malin !
ça arrive
Bonne nuit et à demain
Bisous
Janine

7. fanfan76  le 25-11-2016 à 04:45:27  (site)

Bonsoir René, rusé et voleur ! fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 23-11-2016 07:21

contes&légendes (77)

Un autre lac
Wang Anshi, premier ministre sous la dynastie des Song, prenait grand intérêt au développement du pays.


Un jour, un homme qui cherchait à entrer dans ses bonnes grâces lui proposa le projet suivant


En asséchant le lac Liangshanbo, au pourtour de huit cents lis, vous auriez là de bons champs fertiles.


Mais idée plut à Wang.


Mais où déverserons-nous l'eau du lac ? demanda-t-il.


Liu Gongfu, qui assistait à l'entretien, intervint


Eh bien ! Creusez à côté un autre lac de huit cents lis de pourtour, et le problème est résolu.


Wang Anshi se mit à rire et le projet en resta là.


Ma pensée de cette histoire :

Parfois avec nos ministres, ils non pas la même sagesse, et réalise des travaux inutiles.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 23-11-2016 à 08:09:22  (site)

Ah les travaux inutiles, nous avons notre lot en Belgique aussi...

2. 56meldix77  le 23-11-2016 à 11:55:06  (site)

Bonjour RENE

Un mal qui gangrène la majorité des nations
Les dirigeants veulent a toutes fins
Une trace de leurs passages
Aux responsabilités de l'état.

C'est avec un grand sourire
En cette fin de nuit avec 01°
Que je viens vous souhaitez
Une bonne journée en ce mercredi,
Avec une météo propice

Amitiés

56MELDIX77
Le Briard Breton

3. Rose63au  le 23-11-2016 à 14:56:21  (site)

Chez nous la politique nous gave surtout depuis des années mais bon ..........
Vaut mieux causer de choses qui ne fâchent pas en ce moment

4. trublion  le 23-11-2016 à 16:16:27  (site)

Laisser son nom dans l' histoire est la priorité des politiques.
Et c' est ainsi que bien des projets tombent à l' eau

5. fanfan76  le 23-11-2016 à 21:06:27  (site)

Oui ils ont envie de laisser à tout prix, une marque de leur passage avec leur nom pour ne pas qu'on les oublie, mais ce ne sont pas toujours des travaux utiles, bien d'accord avec toi...
Mes amitiés, fanfan

6. colea  le 23-11-2016 à 21:55:45  (site)

Tout à fait vrai!
amitié,
léa

7. monica-breiz  le 23-11-2016 à 23:41:30  (site)

tous les mêmes quand ils sont en place ils veulent laisser leurs marques utiles ou non

bonne soirée

8. barneyminou164  le 24-11-2016 à 04:16:11  (site)

ça n'a pas changé lol
Bonne nuit René et à demain
gros bisous
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 22-11-2016 06:54

contes&légendes (76)

C'est la tradition
Yang Shuxian, mandarin natif de Meizhou, racontai l'histoire suivante.


Un préfet arrivant à son nouveau poste donna un grand banquet aux notables de la ville.


Au milieu du vin et des réjouissances, un chanteur salua en ces termes le nouveau venu.


A l'ancien magistrat succède un nouveau, à l'étoile du malheur succède l'étoile du bonheur.


En s'entendant appeler (étoile du bonheur), notre préfet dans la jubilation demanda en hâte au chanteur


Qui donc est l'auteur de ces vers ?


C'est la tradition qui veut de chanter ainsi après le départ d'un préfet et lors de l'arrivée de son successeur.


Nous les saluons tous de ce même couplet, répondit le chanteur.


Ma pensée de cette histoire :
Il a pensé avoir la gloire, il n'a eu que la tradition.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 22-11-2016 à 07:54:02  (site)

Eh eh... ;-)

2. Rose63au  le 22-11-2016 à 11:52:04  (site)

Dommage que tu n'aies pas visité la ville , elle vaut la peine que l'on s'y attarde
Bonne journée Sourire

3. trublion  le 22-11-2016 à 14:50:50  (site)

on se dit déjà qu' il est un peu prétentieux !

4. monica-breiz  le 22-11-2016 à 22:45:01  (site)


bien sur il faut aceuillir le nouveau avec louanges

bonne journée René

5. fanfan76  le 23-11-2016 à 03:07:31  (site)

Il a cru être le meilleur, supérieur aux autres ! Mes amitiés, fanfan

6. barneyminou164  le 23-11-2016 à 04:19:51  (site)

Il vaut mieux attendre de voir de quoi il est capable avant de chanter ses louanges
Bonne nuit
bisous
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 21-11-2016 07:29

contes&légendes (75)

Le puits
Un puits avait été foré au bord d'une route.


Les voyageurs étaient heureux d'y puiser de l'eau pour étancher leur soif.


Un jour, un homme s'y noya.


Dès lors, tout le monde se mit à blâmer celui qui avait foré le puits à cet emplacement.


Ma pensée de cette histoire :

Souvent les gens ont peu de reconnaissance du bien qu'on leur fait, et critique à tort et à travers.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 21-11-2016 à 08:01:47  (site)

Eh oui, la faute à cet imprudent !!!

2. trublion  le 21-11-2016 à 15:46:57  (site)

et quand on veut tuer son chien, on dit qu' il a la rage

3. leratdesvillesauxchamps  le 21-11-2016 à 21:29:05  (site)

C'est surtout plus facile de chercher des coupables, comme si la vie était "juste"!
J'ai essayé de mettre un commentaire sur ton vécu mais les commentaires sont fermés. Dommage, mai pas grave. J'attends la suite avec impatience :-)
Très bonne semaine à toi
Amicalement,
Martine

4. colnem  le 21-11-2016 à 23:31:03  (site)

Bonjour Qing et René,ils sont loin nos 28 degrès.Hier tempête et aujourd'hui la pluie.Vivement le printemps...Bonne semaine à vous deux,bises

5. dorothy  le 21-11-2016 à 23:57:07  (site)

Oh oui comme tu dis!

6. marylou-colmar  le 22-11-2016 à 00:00:26  (site)

c'est très juste ta conclusion...♡♡ Bonne semaine ♥♥

7. monica-breiz  le 22-11-2016 à 00:57:40  (site)


on ne fait pas d omelette sans casser les œufs
et il y aura toujours des imprudents
kenavo René

8. barneyminou164  le 22-11-2016 à 03:03:21  (site)

ça n'a pas changé, la mentalité est restée la même.Hein
Bonne nuit
Bisous
Janine

9. fanfan76  le 22-11-2016 à 04:08:39  (site)

Comme on dit : "la critique est aisée et l'art est difficile". Amitiés, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 20-11-2016 06:53

contes&légendes (74)

La sacoche volée
Il y avait autrefois un homme de piètre intelligence qui se rendait à la ville pour prendre part aux examens officiels.


En route sa sacoche lui fut volée par des bandits.


Les bandits m'ont volé ma sacoche, mais ils ne pourront rien me prendre ! dit-il.


Et comme on lui demandait ce qu'il entendait par là, il répliqua


La clé de ma sacoche pend encore à ma ceinture, comment les bandits pourraient-ils l'ouvrir ?


Ma pensée de cette histoire :

Autre exemple d'un idiot, un simple couteau ouvre la sacoche, nul besoin de clé.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 20-11-2016 à 07:26:56  (site)

Oh oui les voleurs s'accommodent de tout... alors avec ou sans clé !!!

2. Rose63au  le 20-11-2016 à 14:57:37  (site)

Il ne mérite pas le qualificatif d'idiot
C'est juste que lui a une âme plus saine que le voleur
Bonne journée René , ici le vent souffle .........

3. anaflore  le 20-11-2016 à 16:00:18  (site)

un naif sur le monde !!!il y toujours un malin pour contourner la loi!!
ici énorme temp^^^^ete suis bien contente d'être sous la couette lol
bon wk

4. trublion  le 20-11-2016 à 16:09:22  (site)

la naïveté des uns profite à ceux qui sont terre à terre

5. monica-breiz  le 20-11-2016 à 23:55:00  (site)


le pauvre il était naif

bonne soirée RENE

6. fanfan76  le 21-11-2016 à 00:17:20  (site)

Bonsoir René, Oui et en même temps, il est à plaindre, car c'est un nigaud ! fanfan

7. barneyminou164  le 21-11-2016 à 04:43:11  (site)

Oui ça n'a d'ailleurs pas changé
ils savent ouvrir une sacoche et les portes aussi
Cet homme était bien naïf
Bonne nuit et bon début de semaine
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-11-2016 07:29

contes&légendes (73)

S'enfermer dans la souricière
Durant la dynastie des Zhou, la ville de Dingzhou fut assiégée par les Tartares, ils l'encerclèrent de plusieurs rangs de soldats.


A la nouvelle du siège, Sun Yangao, le chef des magistrats de Dingzhou n'osa plus se rendre à la maison gouvernementale.


Il s'enferma chez lui, fit cadenasser sa porte d'entrée et se fit passer par un petit guichet les documents officiels que l'on voulait lui soumettre.


Quand il apprit que les barbares montaient à l'assaut de la muraille d'enceinte de la ville, Sun Yao se fit enfermer dans une armoire.


Gardez bien la clé, recommanda-t-il à ses domestiques, et si ces bandits vous la demandent, surtout, ne la leur donnez pas !


Ma pensée de cette histoire :
Un bel exemple d'un lâche doublé d'un idiot.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 19-11-2016 à 07:32:34  (site)

Sourire.... ,-)

2. trublion  le 19-11-2016 à 15:02:07  (site)

ce n' est certes pas ça qui le sauvera des tartares, et même pas des siens !

3. colea  le 19-11-2016 à 22:44:55  (site)

L'histoire dit-elle ce qui lui est arrivé ensuite?
amitié,
léa

4. monica-breiz  le 20-11-2016 à 00:13:07  (site)


j espére que l armoire était solide rires

5. fanfan76  le 20-11-2016 à 02:43:03  (site)

Oui un lâche, mais pas très malin en plus... fanfan

6. fanfan76  le 20-11-2016 à 02:50:01  (site)

Pour mon commentaire, d'hier, oui je t'ai mis que beaucoup ne considèrent pas assez les Animaux, sinon il se serait préoccupé de son cheval un peu plus, trouvé un moyen pour qu'il ne givre pas ! Combien de fois encore aujourd'hui on voit dans les prés des animaux sans abri...
fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 18-11-2016 07:01

contes&légendes (72)

Il était donc toujours là
Wang Hao était d'une intelligence fort lente.


Un jour, monté sur un cheval bai, il accompagnait à la guerre le prince Wen Hao des Qi.


La température devint glaciale pendant la nuit et, au matin, le cheval bai était couvert de givre.


Wang Hao ordonna alors une battue pour retrouver son cheval, mais on revint bredouille.


Lorsque le soleil parut, le givre fondit, et se retournant, Wang Hao s'exclama
Oh mais il était donc toujours là !


Ma pensée de cette histoire :
Il n'a pas vu le cheval, mais les serviteurs non plus.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 18-11-2016 à 07:26:38  (site)

Confondu dans le paysage givré !!

2. Rose63au  le 18-11-2016 à 13:57:57  (site)

Faut croire qu'il ne voyaient pas plus loin que leur bout de nez ..........Sourire
------------------------------------------------------------------

Oui mon petit fils a parlé un peu avec la population mais il a encore beaucoup de progrès pour faire une grande conversation
Cela dit par contre, il a été étonné que l'anglais, le français soit si peu compris et parlé en chine du moins dans les villes où ils sont passés
Mais ils ont toujours très bien reçus partout
J'ai encore des photos à poster mais il faut que je prépare mes billets .......

3. trublion  le 18-11-2016 à 15:12:46  (site)

ils étaient tous givrés !

4. fanfan76  le 18-11-2016 à 21:13:21  (site)

Beaucoup de personnes ne considèrent pas assez les Animaux... fanfan

5. monica-breiz  le 19-11-2016 à 01:05:16  (site)


pauvre bête ,
bonne soirée rené

6. barneyminou164  le 19-11-2016 à 03:07:20  (site)

Pauvre cheval
Ils ont peut être besoin de lunettes lol
Bonne nuit René
Bisous
Janinesmiley_id119172

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 17-11-2016 07:12

contes&légendes (71)

Le cochon a tête blanche
Dans le pays du Liaodong tous les cochons sont noirs.


Cependant, un éleveur eut la surprise de voir sa truie mettre bas un cochon à tête blanche.
Tous les habitants s'en émerveillèrent et tinrent la chose pour un prodige.


L'éleveur, encouragé par l'administration générale, voulut présenter son cochon à la cour impériale.


Mais en arrivant dans la région du Hedong il s'aperçut que là tous les cochons étaient à tête blanche.


(Je ne suis qu'un sot), se dit il.


Et il rebroussa chemin en ramenant son cochon.


Ma pensée de cette histoire :
Parfois on crie vite au miracle, sans chercher une explication logique.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 17-11-2016 à 07:28:17  (site)

Ah le mot miracle, tant à en dire !

2. trublion  le 17-11-2016 à 15:38:15  (site)

Le monde est vaste, et ce qui peut paraître exceptionnel ici ne l' est pas là

3. Rose63au  le 17-11-2016 à 17:56:04  (site)

Force est de constater que vaut mieux vivre sans croire aux miracles .../°Sourire
J'espère que ta balade futt agréable hier
Bonne journée
@ DEMAIN

4. fanfan76  le 18-11-2016 à 01:22:23  (site)

Effectivement là ce n'était pas un miracle ! fanfan

5. barneyminou164  le 18-11-2016 à 04:01:12  (site)

Oui surtout que les miracles sont rares !
J'espère que tu as passé une bonne journée hier! ça change de faire une ballade .
Bonne nuit René et gros bisous
Janine smiley_id119141

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article