http://mr-he2.vefblog.net/

  VEF Blog

La culture chinoise

le 27-10-2016 05:53

contes&légendes (50)

L'épée perdue
Un voyageur traversait le fleuve en bateau.


Dans un moment de distraction il laissa tomber son épée dans l'eau.


Il fit immédiatement une entaille sur le rebord du bateau à l'endroit même où l'épée est tombée.


C'est par ici, dit-il que mon épée est tombée.


Tout à l'heure quant le bateau accostera, je descendrai sous l'endroit marqué pour chercher mon épée.


Le bateau avait fait du chemin depuis la chute de l'épée, tandis que celle-ci était restée sans bouger au fond du fleuve.


Le voyageur n'était-il pas mal avisé de vouloir chercher son épée de cette manière-là ?


Ma pensée de cette histoire :

Une personne vraiment stupide, tout comme les gouvernements de nos jours, avec les migrants.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 27-10-2016 à 06:11:25  (site)

Ah ça pour sûr !!!!

2. monica-breiz  le 27-10-2016 à 13:36:59  (site)

ah bien d 'accord avec toi ..
bonne journée
kénavo

3. trublion  le 27-10-2016 à 14:19:11  (site)

voilà une belle métaphore qui illustre en effet l' incompétence de nos dirigeants !

4. barneyminou164  le 28-10-2016 à 03:57:27  (site)

Pas facile de comparer
Bonne nuit
Bises
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 26-10-2016 06:02

contes&légendes (49)

L'homme au fond du puits
Il y avait autrefois dans l'état de Song un certain Ding qui n'avait pas de puits.


Tous les jours, un homme de la maison passait sa journée entière à assurer le service de l'eau, car il fallait l'aller chercher fort loin.


Pour simplifier le travail, Ding fit creuser un puits dans sa cour.


En creusant ce puits dans ma cour, j'ai gagné un homme, dit-il à un ami.


Cet ami le répéta à un autre et, la remarque, passant de bouches à oreilles, devint ceci.
Monsieur Ding, en creusant un puits dans la cour, y a trouvé un homme.


Le propos se répandit à travers le pays et le roi vint à l'apprendre.


Il convoqua Ding et voulu savoir comment il avait trouvé un homme au fond de son puits.
Ding s'expliqua.


Ce puits creusé dans ma cour, en m'évitant d'aller faire chercher de l'eau au loin, ma fourni deux bras de plus pour les travaux de la maison, voilà tout !


Ma pensée de cette histoire :
Il y a toujours des gens pour déformé la vérité, et colporté ainsi de fausse nouvelle, dans ce cas, cela n'est pas bien grave, mais parfois cela a des conséquences terrible.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 26-10-2016 à 06:57:15  (site)

Eh oui en allant de bouche à oreille on déforme les choses... pas sans conséquence pour certains !!!

2. Rose63au  le 26-10-2016 à 11:02:28  (site)

Oui tu as raison
Bonne journée René
@ bientôt

3. monica-breiz  le 26-10-2016 à 13:29:40  (site)

bonjour
ah oui u à raison c'est fou ce que certain peuvent déformer ce que l on dit ou alors ils ne savent pas écouter
kenavo René

4. trublion  le 26-10-2016 à 14:02:24  (site)

et oui, chacun tourne ce qu' il entend à sa façon !

5. fanfan76  le 26-10-2016 à 22:57:09  (site)

Le problème, c'est que souvent une rumeur perdure ... Bises, fanfan

6. colea  le 26-10-2016 à 23:39:45  (site)

eh oui, les fausses nouvelles courent vite!
Amitié,
léa

7. barneyminou164  le 27-10-2016 à 04:10:33  (site)

Bonsoir René
Alors là c'est bien vrais des personnes prennent
un malin plaisir à déformer la réalité
et c'est pareil partout en Chine comme en Europe
Bonne nuit et bon jeudi
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 25-10-2016 06:14

déesse dieu et symbole (57)

Han Xiangzi (韩湘子) était le neveu du fameux Han Yu, grand lettré et homme d'Etat de la dynastie Tang, qui se chargea de lui faire préparer les examens officiels.


Le disciple surpassa rapidement le maître, tant par ses talents littéraires que par une variété de pouvoirs magiques, qui lui permettaient entre autre de faire pousser et fleurir plantes et fleurs en un instant.


Han Xiang zi aurait été le disciple de Lu Dong bin qui l'aurait emporté sur les branches du Pêcher surnaturel où il devint immortel.


Par la suite, il vagabonda à travers l'empire, jouant de la flûte et attirant les oiseaux et les fauves par la beauté de sa musique.


Il ignorait la valeur de l'argent et jetait par terre ce qu'on lui offrait.


Il est représenté comme un jeune garçon, bien habillé et jouant de la flûte, il devint par la suite le patron des musiciens.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 25-10-2016 à 07:02:31  (site)

Un vagabond allant à l'essentiel... merci René !

2. trublion  le 25-10-2016 à 14:09:41  (site)

un musicien doué, c' est le moins qu' on puisse dire

3. colea  le 25-10-2016 à 18:17:47  (site)

Un personnage attachant.
amitié,
léa

4. barneyminou164  le 25-10-2016 à 23:12:36  (site)

Une bien jolie légende
Il y a souvent l'immortalité dans les légendes
chinoises
Bonne nuit et bon mercredi
Bisous
Hebergeur d'image

5. fanfan76  le 26-10-2016 à 00:42:30  (site)

Pas sympathique de jeter ce qu'on lui offrait... Amitiés, fanfan

6. marylou-colmar  le 26-10-2016 à 01:34:06  (site)

il y a un hard rock café dans presque toutes les capitales...amitié

7. dorothy  le 26-10-2016 à 04:45:47  (site)

Certes bourré de talent mais pas trés bien de jeter ce qu'on lui offrait!!!

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 24-10-2016 06:28

déesse dieu et symbole (56)

Zhang Guolao (張 果老) est censé avoir vécu au VIIème siècle, est lui l'archétype du vieil homme.


D'abord ermite dans les montagnes du ShanXi, il déclina les invitations des empereurs TaiZong (626-649) et GaoZong (649-683) et refusa obstinément de se rendre à la Cour.


Finalement, sur ordre de la redoutable impératrice WuZeTian (684-690), il dut abandonner sa retraite, mais mourût subitement (ou fit semblant) à la porte du temple de la Femme Jalouse.


Tandis que son corps commençait à se décomposer, on eut la surprise de le voir réapparaître, tout à fait vivant et bien portant dans les montagnes de Hengzou !


Il avait coutume de se déplacer avec une mule blanche qui l'emportait infatigablement sur d'immenses distances, pouvait parcourir des milliers de li en un jour, et avait l'avantage, une fois arrivée à destination, de se rouler comme une simple feuille de papier, que Zhang Guo-lao rangeait dans sa besace.


Quand il en avait de nouveau besoin, il aspergeait le papier d'une gorgée d'eau et la bête redevait normale.


Il chevauchait cette mule à l'envers, faisant face à l'arrière.


On raconte que lors d'une entrevue avec l'empereur Ming Huang de la fin des Tang (713-746), il divertit fort sa majesté par des tours, il se rendit ainsi invisible, avala une coupe pleine de poison violent.


Il est souvent représenté sur sa mule et avec une très longue barbe.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 24-10-2016 à 06:50:23  (site)

Merci René, bon lundi...

2. Marjolaine e mages  le 24-10-2016 à 13:05:40  (site)

Coucou René
Amusante cette histoire, et surtout tout à fait irréelle.
Au moins pas de souci avec sa mule, pratique le papier lol!
Bonne journée

Marjolaine

3. trublion  le 24-10-2016 à 14:51:19  (site)

un anachorète qui préférait la solitude !
Pratique cette mule !

4. fanfan76  le 24-10-2016 à 19:42:42  (site)

Et bien formidable cette mule pour parcourir une telle distance ! Merci René, fanfan

édité le 24-10-2016 à 13:43:19

5. barneyminou164  le 24-10-2016 à 23:41:34  (site)

Je ne sais pas si c'est bien de devenir si vieux mais par contre d'avoir une mule blanche et qui se plie comme du papier drôlement pratique de nos jours avec les problèmes de parking!
Bonne nuit cher ami
Bien amicalement et gros bisous
Janine

6. colnem  le 25-10-2016 à 02:54:09  (site)

Bonjour René,je viens te souhaiter une très bonne semaine,bisous

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 23-10-2016 06:51

déesse dieu et symbole (55)

Cao Guo jiu (曹国舅)serait le fils de Cao Bin (930-999), il était également le frère de l'impératrice Cao de la dynastie des Song.


On dit que l'impératrice Cao avait deux frères cadets, le plus âgés qui ne s'occupaient pas des affaires de l'Etat et Guo-Jiu, qui tait tristement célèbre pour son inconduite.


Un jour Guo Jiu fut accusé de meurtre, plein de honte, il partit se terrer dans les montagnes et couvrit sa tête et son corps de plantes sauvages, et décida de vivre en reclus.


Un jour, alors qu'il vivait dans ses montagnes, les immortels Han Zhong-li et Lü Dong-bin le rencontrèrent et lui demandèrent ce qu'il faisait là : «Je cherche la Voie » dit-il... « Quelle Voie ? et où est-elle ? » Répondirent les immortels.


Et Guo Jiu leur montra son coeur.


Les immortels satisfaits répondirent alors (Le Coeur est le Ciel et le Ciel est la Voie, vous comprenez l'origine des choses !).


Ils lui remirent alors une recette lui permettant de devenir immortel. Cao Guo Jiu est représenté en robe de cour, tenant à la main son emblème: une paire de castagnettes.


Il devint d'ailleurs par la suite le patron des gens de théâtre.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 23-10-2016 à 07:29:20  (site)

Merci René...

2. trublion  le 23-10-2016 à 13:20:15  (site)

ah non, l' immortalité pour un meurtrier ?

3. fanfan76  le 23-10-2016 à 23:51:50  (site)

jolie destinée, patron des théâtres!
MERCI René, fanfan

4. monica-breiz  le 24-10-2016 à 01:37:49  (site)

Guo devint ermite alors
et il se racheta surement
kenavo rené

5. dorothy  le 24-10-2016 à 03:36:27  (site)

Jolie destinée pour un meurtrier....

6. spikeathena  le 24-10-2016 à 04:03:47  (site)

bonsoir
et merci de votre visite j'aime beaucoup vos article et j'ai appris beaucoup de chose je reviendrais bonne soirée

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 22-10-2016 05:44

déesse dieu et symbole (54)

Li Tie guai 铁拐李, appelé aussi Kong Mu, est toujours représenté avec sa canne de fer ainsi qu'une gourde contenant des potions magiques.


C'est Xi Wang Mu, la Reine Mère d'Occident, qui lui enseigna les secrets de l'immortalité.
Xi Wang Mu commandait les armées de génies demeurant dans les monts Kun lun, elle vivait dans un palais d'or et de joyaux et servait lors de banquets des pêches surnaturelles qui offraient la vie éternelle à ceux qui les mangeaient.


On dit que Li Tie Guai utilisait sa magie pour se rendre à la Cour Céleste afin de converser avec Lao Zi.


Pour réaliser ce prodige, il quittait son corps, lui donnant l'apparence de la mort.
Un jour, son disciple Lang Ling alors que son maître s'attardait dans la cour celeste, se dit que Li Tie guai était mort pour de bon et incinéra son corps.


Quand Li Tie Guai revint de la cour céleste, il n'avait plus de corps.


Comme un mendiant venait de mourir dans les environs, l'âme du maître pris possession de ce corps.


Très vite il s'aperçu que ce nouveau corps était répugnant (jambe torve, cavités orbitales énormes, barbes et tignasses broussailleuses).
Lao Zi lui fit don d'un bandeau d'or et d'une canne de fer pour compenser son nouvel handicap.


Il devint alors capable de nouveaux exploits, on dit qu'ainsi, Li Tie Guai ressuscita sa propre mère en lui faisant boire un de ses breuvages.


Il devint par la suite le patron des apothicaires.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 22-10-2016 à 06:30:32  (site)

La patron des pharmaciens, ça tombe bien ce jour sur mon blog, des pilules... merci René !

2. monica-breiz  le 22-10-2016 à 14:09:48  (site)

un peu Merlin chez nous alors
c'est très intéressant
bonne journée

3. trublion  le 22-10-2016 à 14:16:18  (site)

c' est une démonstration de la métempsycose

4. odeline  le 22-10-2016 à 15:31:19  (site)

Re bonjour René , et bien tu vois là je suis encore heureuse de lire cet article qui dans un sens explique le systéme de la mort , ils sont extraordinaires ces Chinois , ils sont aussi en avance la dessus, imagine on parle ces temps ci des sorties hors du corps et eux ils savent déja ..En plus ils voient dans leurs histoires le fait des esprits qui repassent dans un autre corp ils sont magiques ces gens là ..Mon dieu comme je suis heureuse de connaitre tes blogs ...Tu vois je n'étais pas loin ..Quand on sait que Mozart composait de des sonates a cinq ans voila d'ou ça vient ..Je repasse dans la journée a+++Lili

5. odeline  le 22-10-2016 à 16:32:21  (site)

Bon pour en revenir a mes moutons ( je blague ) vois dans Platon la sortie hors du corps est déja écrite, et Pythagore , la métempsycose aussi alors fiction ou réalité ?..Je suis tout de méme certaine qu'a travers de jolis contes ils mettent des choses réelles , a ne fait aucun doute pour moi a présent ? ...Tu vas surement me remonter les bretelles la dessus ( rire ) bise a+++Lili

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 21-10-2016 06:55

déesse dieu et symbole (53)

Les huit immortels chinois :
Les Huit Immortels, sept hommes et une femme, dotés de pouvoirs magiques, dont celui d'accéder à l'immortalité grâce à une pratique du Tao, et de diffuser chance et prospérité.


Ces huit génies taoïstes n'en représentent pas moins le genre humain : homme, femme, jeune homme, vieillard, riche, pauvre, noble et humble.


En voici la liste:
Cao Guojiu est la figure symbolique de la réussite dans les études.


Han Xiangzi incarne le talent musical et est représenté avec une flûte.


He Xiangu symbolise la famille et le mariage.


Lan Caihe, de bleu vêtu, est à lui tout seul la Joie.


Li Tieguai incarne richesse et santé et apparaît avec une canne en fer, une gourde d'alcool et un bâton.


Lü Dongbin est un immortel protecteur.


Zhang Guolao, le patron des peintres, est invoqué pour les naissances à venir,
Han Zhongli a le pouvoir de faire revenir les défunts.


Ils sont censés avoir vécu sous les Tang ou les Song, à l'exception de Zhongli Quan (Han), Lü Dongbin et Zhongli Quan sont souvent considérés comme chefs du groupe.


Un autre personnage d'ermite taoïste, Liu Hai (劉海) ou Liu Haichan (劉海蟾), remplace parfois Zhang Guolao dans le Jiangxi et Lan Caihe à Taïwan.


Un jour, quelque peu sous l'emprise de l'alcool, les Huit Immortels se fixèrent comme défi de se rendre sur l'île de Chang shan sans utiliser de bateau.


Chacun d'eux eu recours à son talisman, l'un se saisissant de son bâton, un autre chevaucha son âne tourné vers l'arrière, un troisième usa de son éventail, un quatrième souffla dans sa flûte de jade.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 21-10-2016 à 09:32:55  (site)

J'aime bien, sous l'emprise de l'alcool se fixèrent un défi... même madame ! ;-)

2. trublion  le 21-10-2016 à 15:11:18  (site)

une symbolique plutôt positive, avec ces représentations du genre humain !
L' immortalité rend les défis moins risqués !

3. monica-breiz  le 21-10-2016 à 15:44:19  (site)

super les moyens de locomotion pour ce rendre sur l ile
bonne journée pour toi

4. fanfan76  le 22-10-2016 à 00:55:38  (site)

Des moyens de locomotions originaux, fanfan

5. barneyminou164  le 22-10-2016 à 03:40:01  (site)

L'alcool en général est mauvaise conseillère !
Merci pour cette nouvelles légendes
Bonne nuit
Bisous
Janine

6. Rose63au  le 22-10-2016 à 04:14:51  (site)

En principe il faut se méfier des affaires conclues sous l'emprise de l'alcool Sourire
Bonne soirée René

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 20-10-2016 07:19

déesse dieu et symbole (52)

Zhong Kui (鍾馗) était un jeune homme doué pour les études mais fort laid vivant sous la dynastie Tang.


Il se rendit une année aux examens impériaux avec son ami "Du Ping" (杜平) et arriva en tête, cependant, lors de l'entrevue que les lauréats devaient avoir avec l'empereur, ce dernier le jugea trop laid pour occuper une fonction publique et annula son titre de bachelier.


De dépit, Zhong Kui se jeta tête la première contre les marches du palais et en mourut.
L'empereur lui offrit à titre posthume une robe de fonctionnaire et le roi des Enfers, (Yan Luo) (閻羅王), le nomma chef des fantômes en compensation.


Pour remercier Du Ping qui avait organisé ses funérailles, Zhong Kui revint sur terre la veille du Nouvel an pour arranger un mariage entre lui et sa sœur, épisode évoqué dans l'opéra de Pékin "Zhong Kui marie sa sœur" (鍾馗嫁妹).


La première mention littéraire connue de ce personnage se trouverait dans "l'Histoire non officielle des Tang" (唐逸史), ouvrage perdu datant de la dynastie Song.


L'empereur (Xuan Zhong) (玄宗), malade, aurait vu dans un cauchemar un démon voler une de ses flûtes et la bourse brodée de la favorite (Yang Gui Fei) (楊貴妃).


Un démon plus grand portant une coiffe de mandarin serait alors apparu et aurait fait fuir le premier après lui avoir arraché un oeil qu'il aurait avalé.


Il se serait alors présenté comme Zhong Kui de (Nan shan) (南山), ayant juré de débarrasser l'empire des influences néfastes.


L'empereur se réveilla guéri et ordonna au peintre officiel (Wu Dao Zi) (吳道子) de faire le portrait de l'esprit exorciste, et d'en faire placer un sur la porte de sa chambre à coucher.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 20-10-2016 à 08:37:15  (site)

Merci René...

2. odeline  le 20-10-2016 à 12:33:26  (site)

Bonjour , et bien il devait étre drôlement affreux le pauvre pour se lançer tête baissée sur les marches du palais , sa tête n'a pas du faire de pli .Drôle de légende tout de méme Je crois que la bas ils approfondissent sérieux le plus d' élements possible pour monter tout en épingle avec des superstitions , note bien que c'est drôlement bien a lire c'est toute une histoire basée un peu ( là je fais peut etre erreur ) comme la mythologie ..C'est comme un conte macabre ...Il y a une chose que je voulais t'écrire , ils ont un don particulier c'est de réaliser des marionnettes extraordinaires j'en ai vu sans trop bien en comprendre l'histoire mais c'est génial là aussi ils doivent raconter des légendes mais dur a saisir de quoi il s'agit mais c'est trés beau ..Un peuple drôlement mystérieux et a fois surprenant .J'ai l'impression qu'ils tirent des enseignements venant d'une autre planéte ces gens là , drôle tout de méme ..Tu vois si j'y vivais et bien je me poserais des questions , surtout si je n'avais pas atterrie dans une autre dimention , drôle ce que je ressent en lisant leurs vies..En plus ils ont surement des comportements trés étudiés ..Ca me fascine de te lire crois moi, méme si j'ai tout faux selon tes déductions mais je m'en fiche je vais continuer car ç'est trés passionnant bise a++++Lili

3. trublion  le 20-10-2016 à 14:45:28  (site)

On n' est pas responsable de la tête qu' on a , et la laideur est subjective !
C' est la compétence qui devrait primer !

4. fanfan76  le 20-10-2016 à 20:32:23  (site)

merci René, mais comme tu le dis ce ne sont que des légendes, comme celles que j'ai mises dans mon billet ! fanfan

5. Marjolaine e mages  le 20-10-2016 à 20:33:01  (site)

La je suis d'accord avec Trublion
comment peut on juger sur un physique.
Le pauvre; il fallait être désespéré pour en arriver là.
Comme quoi le délit de "sale gueule" serait vieux comme le monde
Amicalement
Marjolaine

6. colea  le 20-10-2016 à 22:09:27  (site)

des légendes débordantes d'imagination! passionnant.
amitiés,
léa

7. monica-breiz  le 20-10-2016 à 23:03:10  (site)

être jugé pour son physique quel injustice
la valeur n à pas de physique enfin dans ce cas il y en avait
bonne journée
kenavo René

8. marylou-colmar  le 21-10-2016 à 00:22:03  (site)

il ne fait pas bon être laid au beau pays de Chine...belle journée

9. barneyminou164  le 21-10-2016 à 01:52:41  (site)

Merci René pour cette nouvelle légende
elle est spécialement terrible !
Bonne et douce nuit et bon vendredi
Janine

10. dorothy  le 21-10-2016 à 03:01:36  (site)

Comment peut t'on juger quelqu'un sur son physique?!! le pauvre....
il y avait de quoi être desespéré...

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-10-2016 06:29

déesse dieu et symbole (51)

Zhong li Quan (钟离权), le maître des 8 Immortels, est censé avoir vécu sous les Zhou (1122-249 av JC).


Né dns la province du ShanXi, il devint maréchal d'empire et, devenu vieux, alla vivre en reclus dans les monts Zhong Nan, où il rencontra les Cinq Héros qui l'instruisent dans la doctrine de l'immortalité.


Il prit plus tard le titre de (Seul Indépendant sous le Ciel).


Par la suite et pendant de longues années, il s'occupa de transmuter, à l'aide d'une drogue, le cuivre et l'argent, qu'il distribuait aux pauvres.


Un jour, alors qu'il méditait, le mur de sa maison s'effondra et laissa tomber une boîte de jade contenant des informations secrètes sur la façon de devenir immortel.


Il s'y conforma jusqu'au jour ou sa chambre s'emplit de nuées multicolores et de musique,  alors, une grue céleste (oiseau de l'immortalité) l'emporta vers le pays de la vie éternelle.


ZhongLi Quan est un personnage bien en chair, la panse dévêtue, tenant une pêche (fruit d'immortalité) ainsi qu'un éventail qui lui sert à rendre la vie aux âmes des morts.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. Rose63au  le 19-10-2016 à 07:09:33  (site)

Merci pour toutes ces explications
Une bien belle journée je te souhaite

2. jill bill  le 19-10-2016 à 07:51:29  (site)

Merci René... ;-)

3. trublion  le 19-10-2016 à 15:14:54  (site)

Toujours ce souci de parvenir à l' immortalité

4. monica-breiz  le 19-10-2016 à 17:31:53  (site)


emporté vers l 'au- dela par un bel oiseau
kenavo René

5. colea  le 19-10-2016 à 18:28:52  (site)

Je vais bien soigner mes pêchers! encore qu'être immortel ne soit pas forcément enviable...
amitiés,
léa

6. odeline  le 19-10-2016 à 18:36:22  (site)

Bonjour René c'est drôlement joli cette façon de partir la haut , je suis heureuse d'avoir lu cette légende ..Il est superbe de voir que la bas ils ne voient pas la mort de la méme façon , c'est beaucoup plus poétique de se dire on va de l'autre côté ...merci pour ce bel article a++++Lili

7. fanfan76  le 19-10-2016 à 21:47:45  (site)

L' immortalité, oui mais pas dans ce monde ! Amitiés, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 18-10-2016 07:07

déesse dieu et symbole (50)

Lan Cai he (蓝采和) est le/la baladin des huit immortels, représenté soit comme un hermaphrodite, soit comme une femme en robe bleue, avec un pied sans chausse et tenant une baguette.


On dit qu'elle était à l'origine Yan Su, de la dynastie Tang et qu'elle allait errant dans l'empire en chantant des chansons burlesques et vivant comme une mendiante.


Son haleine formait une vapeur brillante, semblable à une marmite d'eau bouillante.


Un jour, on la trouva ivre dans une taverne du AnHui et soudain, elle disparut sur un nuage.
On la revit par la suite chantant dans les rues de certaines villes des vers sur l'inconsistance de la vie et de ses plaisirs illusoires.


Son emblème est une corbeille de fleurs et elle devint par la suite la patronne des fleuristes.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. Marjolaine e mages  le 18-10-2016 à 13:36:40  (site)

Coucou René
Jolie cette histoire,
et jolie origine aussi sur les patrons des corporations.
On imagine bien cette dame bleue.
Je te souhaite une bonne journée
Amitiés
Marjolaine

2. trublion  le 18-10-2016 à 14:34:00  (site)

une bohème !

3. jill bill  le 18-10-2016 à 14:38:39  (site)

La patronne des fleuriste, un beau "job" ça... merci !

4. fanfan76  le 18-10-2016 à 19:53:31  (site)

Un joli baladin, bien raison pour l'inconsistance de la vie !...
Très joli emblème...
MERCI René, amitiés, fanfan

5. monica-breiz  le 18-10-2016 à 21:49:29  (site)


comme une fée , et donc la fée des fleurs
bonne journée
kenavo

6. dorothy  le 18-10-2016 à 23:26:02  (site)

Trés belle histoire...
Trés jolie embléme

7. barneyminou164  le 19-10-2016 à 02:32:18  (site)

Quelle étrange personne et pourquoi ce titre d de patronne des fleuristes ?
Bonne nuit René
Bisous d'amitié
Janine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article